Présentation de l’auteur et mode d’Emploi du Site

Bonjour à toutes et à tous ! Flesh, Fleche MisterX sur Facebook, pour vous servir 🙂

Merci d’aller surfer ailleurs si j’y suis, si vous êtes mineur(e)s., en raison de la présence d’un contenu pornographique évident n’étant pas de votre âge.

Quant à tous les autres … Bienvenue dans mon café !

… Je vous invite à entrer dans le plus magique des univers. Dans mon café, les filles sont nature et peu farouches. Pour peu que vous ayez un rien de générosité, d’imagination, et de fantasmes, vous les verrez danser nues sur les tables pour votre plaisir autant que pour le leur. Et bien plus encore …

A ce propos : saviez-vous qu’un des plus beaux et plébiscités film classé X – tant par des passionnés de pornos d’antant que de fans de SF – se nomme « Café Flesh » et raconte comment la population tente de survivre en étant divisé en deux après un apocalypse mondial : les plus nombreux sont impuissants, et la petite minorité capable de faire l’amour distraient tous les autres en se mettant pornographiquement en scène. Un film de Stephen Sayadian réalisé en 1978. avec Michelle Bauer.Il fait partie d’un des 50 films ayant rapporté de plus d’argent de tous les temps, et fait partie de ceux que j’ai sélectionné dans un dossier que j’ai réalisé pour un hors série « SEXE » du magazine Entrevue, il y a quelques années.

Café_Flesh

Je me présente en quelques mots tout d’abord : je suis un jeune homme de 41 ans passionné de milles choses dont les femmes, le sexe, le journalisme et le cinéma. Informaticien de profession, j’interviens dans un blog d’écriture « Entre mes lignes« , et collabore avec les équipes du forum « Les Ailes Immortelles » sur des sujets divers notamment en rapport avec Tolkien, ou avec Cryptic pour le jeu Neverwinter.

En ce qui concerne le porno français, je suis entré dans ce milieu passionnant en 2007, notamment en réalisant des interviews vidéos d’actrices pornos (une centaine en tout mais la plupart ne sont actuellement pas disponibles … j’en ai quelques un de visionnables sur mon ancien compte Myspace …) pour l’ancienne cochonne.com, dont j’ai été l’admin  et qui fut, avant X Stars World,  dernièrement le forum phare des passionnés de pornos français, avant de disparaître il y a quelques années dans des circonstances mystérieuses) . J’ai fréquenté ensuite sur la toile plusieurs sites et forums, tels X Stars World, le blog Eyes-Book d’Insolentes-Art,  le site officiel de « Au Théâtre Suçoir » de JLP One, X Stars News, le forum de la nouvelle cochonne, et bien entendu ai des comptes sur Facebook, Twitter et Tumblr. , entre autres.

20140621_162542_redimensionner

J’ai également écrit pour des revues de presse spécialisées vendues en kiosque, telles que Hot Vidéo (où j’ai tenu durant un an en 2012 une rubrique de une page nommé « le café de Flesh », et où je mettais en vignettes les rencontres pornographiques que j’avais faite durant le mois),  La Vie Parisienne (dans laquelle je réalisais en parallèle pendant un an également les trois quarts de la partie texte), ou Témoignages Impudiques (que j’écrivais en totalité) , sous la direction de Richard le Chacal, ami et collaborateur de longue date.

Actuellement, je collabore avec JLP One du Théâtre Suçoir pour faire des mises à jour sur le site officiel du théâtre et faire des photos pendant les soirées, et bien entendu avec Richard Le Chacal pour injecter du contenu à ses blogs. Également, j’écris de temps en temps des textes pour Paradise Angels et X Stars News. Entre autres activités comme ce blog.

IMGP8499_redimensionnerAvec Margot, charmante hôtesse du théâtre.

Dans ces différents cadres, j’ai humainement eu le privilège de rencontrer et côtoyer en plus des principales personnalités du secteur (il serait bien long et fastidieux de tous les citer bien que cela soit un petit milieu) ,  quasiment toutes les actrices X françaises de ces sept dernières années (plus quelques étrangères), dont un certain  nombre font désormais partie de mon cercle d’amies proches. J’ai techniquement eu la chance de participer en tant que photographe et/ou en reporter à plusieurs tournages, une cinquantaine environ,  m’ayant donné l’opportunité de voir comment travaillaient des professionnels du X en France, tels pour citer les principaux Philippe Cochon, Olivier Lesein, Richard Le Chacal, Christian Lavil, Paradise Angels, Fabien Lafait, HPG, Vincent Morgane, Leo Warner, Charon, Tomaxxx, et bien d’autres.  Tout cela m’a donné un bon aperçu de la manière dont les tournages se font et dont leurs acteurs (et actrices) (sur)vivent dans un milieu globalement en crise. Ces connaissances, recherches et centres d’intérêts m’ont également permis de chroniquer de nombreux films notamment sur Eyes-Book et X Stars News , de dresser une Histoire du X du pré Age d’Or jusqu’à nos jours, et de mettre sur pied un projet très important, qui n’a pas abouti mais est une création d’importance tout de même : la charte pour une meilleure pratique du métier d’Actrice X. Elle a été produite par un grand nombre de personnes œuvrant dans le milieu, réalisateurs, acteurs, actrices, journalistes, et donne une série de conseils et d’informations utiles pour les actrices pornographiques, débutantes ou confirmées. Une œuvre pleine d’humanité en somme, à laquelle je ne suis pas peu fier d’avoir participé.

– > Cliquez ici pour lire la charte  !  <–

Le site que vous lisez en ce moment même est un peu  là pour témoigner au fil de l’eau sur tout ce que j’ai appris ces dernières années, mais pas uniquement puisqu’il a avant tout objectif d’informer, sans barrières. Tout le contenu, souvent des photographies prises à droite à gauche en en indiquant la source ou non ( à ce sujet, n’hésitez pas à me demander de retirer d’éventuelles photographies dont vous seriez l’ayant droit; je le ferais volontiers et dès que possible si cela s’avère exact après vérification), n’y sera donc pas rose, même si vous pourrez rencontrer de ci de là un contenu érotique et pornographique qui je l’espère vous sera plaisant. Ce contenu là ne sera d’ailleurs pas forcément dans mes articles mêmes, car ils se voudront souvent, à mon habitude, portails vers une navigation plus intense. C’est la raison qui explique que vous rencontrerez dans mes textes de très très nombreux liens vers les sites ou moments que j’évoquerais de ci de là. Vu leur nombre, j’ai normalement fait attention de faire en sorte que vous changiez d’onglet en cliquant sur un lien. Contrairement à la norme – parce que les liens sont partout, formant une toile dans la toile  – ce n’est pas en cliquant sur le nom de la page que vous allez afficher que vous l’afficherez. Ainsi, si vous cliquez sur  le nom d’une personne, vous pourrez être emmené tantôt sur une page Wikipedia, tantôt sur un autre site, soit deux destinations évoquant toutes deux cette personne … Votre point de chute sera souvent une surprise. Évidemment, j’ai testé tous les liens, et ils existaient au moment où j’écris (je dis cela au cas où vous tombez sur des liens morts…)

Bref … bon voyage au pays du porno et du sexe au sens large, et de tout ceux qui le font … N’hésitez pas à laisser un petit mot en commentaire ! ! Je me ferais une joie de vous répondre., pour peu que vous respectiez les commandements qui sont les miens : respect, tolérance et ouverture.

respect

Nda :

La pornographie est une « représentation complaisante de sujets, de détails obscènes, dans une œuvre artistique, littéraire ou cinématographique »1. Aux XVIIIe et XIXe siècles, la pornographie désignait plus spécifiquement les études concernant la prostitution. Définition qui se retrouve dans son étymologie, le mot pornographie dérivant du grec ancien πορνογράφος / pornográphos2, lui-même un dérivé de πόρνη / pórnê signifiant « prostituée » et de γράφω / gráphô, qui signifie « peindre », « écrire » ou « décrire ». Le terme se confond aujourd’hui avec sa perception à travers le prisme des films pornographiques : soit d’une représentation d’actes sexuels ayant pour objectif d’exciter sexuellement le spectateur3,4. Ainsi, l’actrice Tiffany Hopkins la définit comme « avant tout un objet de divertissement qui a pour finalité la masturbation »5.

Une immense industrie de consommation de la pornographie est apparue grâce à l’utilisation des cassettes vidéos, des DVD, et d’Internet. La pornographie amateur est également devenue très populaire et se distribue gratuitement via internet.

@Wikipedia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Certains contenus de ce blog sont de nature pornographique. Vous devez donc être majeur pour le consulter.